Fini donc les îles paradisiaques et ses vélos pour retrouver la civilisation et sa circulation, mais pour ça il faut d’abord prendre le bateau… et là grand souvenir !

Des creux de 3m ont eu raison du capitaine qui a préféré faire une offrande à la mer pour qu’elle se calme, mais cela ne devait pas suffir … il a donc décidé de s’occuper plutôt de distribuer les sacs pour les malades… plus concret ?

La torréfaction du café Balinais est étrange mais néanmoins 100% bio. En effet des animaux appelés « Louah » ( photo de gauche ) travaillent la nuit et dorment le jour. Leur travail est de gober les baies de café sur l’arbre et de les faire ressortir par où vous imaginez afin de les purifier ! En fait il ne les croque pas il enlève l’écorce et son transit permet de torréfier la graine ! Il en ressort ce que vous observez sur la photo de droite. Ensuite la graine passe différents stades afin d’être consommée.
Direction ensuite un restaurant que mon ami Agus m’a conseillé pour savourer le Bebek Betuttu, une cuisse de canard farci aux légumes et aux noddles, spécialité balinaise. Le cadre du restaurant est absolument splendide, je mangeais sur des paillotes au dessus de l’eau !
Départ en fin de journée (la nuit tombe à 18h30 ici) pour Canggu, ville située au Sud de Bali, un peu à l’écart de Kuta, connue pour ses fêtes et ses embouteillages …
Le lendemain, lundi, après une reconnaissance des lieus et un breakfast « banana toast », je louais un scooter à mon ami Edim pour un trip d’environ 2h à la découverte de la côte Sud de l’île : Seminyak, Kuta, etc…
Après ce long périple à travers des rizières, des embouteillages où il faut s’imposer, je trouvais un « Warung » proposant ses soupes locales et chaque commande, la serveuse me laissait un ticket comprenant le prix du plat ou de la boisson. Pas bête
Je terminais cette journée par une séance de body Board dans les rouleaux Balinais, suivi d’une séance en direct de cours de karaté sur la plage … Amazing ?
Share This