Un périple de 24h

Départ de Marseille le 2 Juillet à 18h et arrivée à Denpasar (Capitale de Bali) à 19h30, heure locale, le lendemain, sachant que l’on rajoute 6h. J’ai effectivement fait la moitié du tour de la planète !

Après quelques achats de cigares et parfum au Duty Free en bon touriste, j’embarque pour Amsterdam, escale obligée pour un vol vers Bali car Air France ne propose pas de ligne directe. J’avais calculé qu’il me fallait une demi-heure pour « attraper » cet autre vol pour Bali et quel ne fût pas mon stress quand le commandant de bord nous annonça une petite demi-heure de retard ! Je me suis dis en bon cartésien ils doivent le prendre en compte… Bref me voilà donc débarqué à Amsterdam en espérant que les correspondances soient affichées. Me voilà propulsé dans un aérogare avec une foule immense, sans indication particulière. No panique Stef, pense à Laurent, que ferait-il dans ces moments ?…?
Je décide de regarder les écrans d’informations en langue locale, euh non, puis en anglais, ah oui : porte E27. Ok c’est où il n’y a que les lettres de A à D ? Je commence à accélérer le pas pour tomber sur la lettre E suivi d’une indication fort intéressante : 17 min à pied ! Compte tenu du retard du 1er avion je me décide à … FONCER.

Après quelques sueurs froides et un mal aux pieds je parviens à la porte d’embarquement, satisfait, mais avec une constatation : une personne sortant de sa province natale ou ayant des difficultés à se mouvoir n’est pas prête de voyager…. Mention passable pour Air France (désolé Barb ?)

Après 2 mini bouteilles de vin rouge et un verre de cognac (oui j’ai décidé d’arrêter mais c’est pour dormir), je me réveille  et m’aperçois que 9h de vol s’étaient écoulés, yes ! Pour en revenir à mes boissons et autres demandes je m’aperçois également qu’il va falloir faire des efforts en Anglais, surtout avec les allemands de KLM !

Surprise : escale à Singapour histoire de nettoyer l’avion, faire le plein (peut être) et ramasser au passage d’autres touristes. Là premier étonnement des salles immenses, à perte de vue, avec de la moquette  de 3 cm. Je décide de faire un footing pour me dégourdir les jambes ? et accessoirement d’aller ensuite aux toilettes. Là deuxième étonnement : les toilettes ! Bienvenue en Indonésie ! Et oui à même le sol avec la petite douchette ! Si je ne sors pas de là avec un maillot de bain en guise de pantalon je suis fort …
Bon je vais pas faire tout un article dessus mais c’était pour l’anecdote…

Après 2 petites heures de vol Singapour – Denpasar me voilà arrivé à Bali. Là après quelques formalités je réussi à rencontrer Agus Bali (oui cela ne s’invente pas) qui m’amène à mon hôtel à Ubud, à environ 45 min de l’aéroport. Et là merci Olivier du tuyau car arrivé à Bali en pleine nuit, avec une circulation de folie, bonjour.
Je n’ai pas eu le temps et l’énergie d’apprécier les paysages car d’une part je me concentrais sur mon anglais mélangé à du balinois pour comprendre mon chauffeur et d’autre part il faisait donc nuit.
Il est environ 4h47 du matin, j’ai un peu dormi mais maintenant je suis en train d’écrire cet article,en pensant à toute à l’heure. J’ai une chambre dans un Homestay, sorte de mini hôtel chez l’habitant, qui à l’air vraiment superbe. Des photos à suivre toute à l’heure …
Ah oui au fait : il PLEUT À TORRENT !
See you soon …

Share This